Luc Chen, écrivain des Alpes de haute Provence

Coucou les galinettes , comme luc, racontez-nous votre Provence et faites découvrir vos talents.
Chères lectrices et chers lecteurs,

Je suis très heureux de vous présenter la dernière partie  de ma partie : Partir arriver et rester pour l’amour d’un enfant, qui sonne la fin de mon deuil depuis le décès de ma mère le 25 décembre 2019.
Depuis février 2018 où j’ai publié la première partie qui s’intitule : Ma vie vouée à l’intégration, il y a eu la sortie  en deux tomes de : De Taïwan à la Corse, itinéraire d’un insulaire venu d’ailleurs.

Si Ma vie vouée à l’intégration était un message que je lance à toutes celles et tous ceux qui font de leur intégration, un combat de tous les jours, les deux tomes de : De Taïwan à la Corse, itinéraire d’un insulaire venu d’ailleurs, seront consacrés à la découverte de mes deux îles, Taïwan qui m’a vu naître puis la Corse où ma mère avait fini ses derniers instants.
Beaucoup de personne m’ont posé la question ;
Qu’est devenue cette maman qui a avait tout abandonné pour m’accompagner en France
Ce quatrième sera un hommage à la mémoire de ma mère. Elle qui n’avait jamais réussi à assimiler ni à apprendre cette si belle langue de Molière.
Luc Chen